top of page
  • Où puis-je obtenir une évaluation et/ou un traitement pour le TDAH au Luxembourg ?
    Si vous suspectez chez vous un TDAH, nous vous conseillons d'en parler avec votre médecin de famille ou pédiatre. Au Luxembourg, le diagnostic de TDAH chez les enfants, les adolescents et les adultes est exclusivement posé par un médecin. Un traitement médicamenteux peut être proposé et instauré par ce dernier. Un(e) psychothérapeute peut également évaluer la présence d’un TDAH ou en suspecter un. Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) ont montré des résultats efficaces dans le traitement du TDAH (HSE, 2021, p. 51; J. J. S. Kooij, 2022, p. 194 ; Weibel et al., 2020) et les troubles associés. En cas de besoin, il convient toutefois de faire appel à un médecin compétent (par ex. pour un diagnostic officiel, pour un traitement médicamenteux ou en cas de maladie(s) associée(s) lourdes). Votre médecin ou psychothérapeute devrait, dans le meilleur des cas, avoir suivi une formation continue sur le TDAH. Chez les médecins, ce sont souvent les neurologues ou les psychiatres qui s'y connaissent le mieux en matière de TDAH. C'est important, car le TDAH est souvent associé à d'autres (psycho)pathologies.
  • Existe-t-il des groupes de parole?
    Si vous êtes à la recherche d'un groupe d'entre-aide pour adultes diagnostiqués d'un TDAH, le "Treffpunkt ADHS" est le lieu de rencontre qu'il te faut. En règle générale, le groupe d'entre-aide se réunit une fois par mois. Par ailleurs, le SCAP, membre de Treffpunkt ADHS, propose: - des soirées d'information pour parents d'enfants concernés (psychoéducation) - des échanges parentaux pour parents d'enfants concernés (groupe de parole)
  • Quel est le traitement pour un TDAH?
    Selon les recommandations internationales*, une thérapie multimodale combinant un traitement pharmacologique avec des interventions psychosociales est le moyen le plus efficace pour traiter les principaux symptômes du TDAH et les déficiences qui en résultent. ​ D’après ces recommandations le méthylphénidate est le traitement stimulant à utiliser en première intention chez des sujets souffrants de TDAH avec une sévérité modérée à sévère. Parmi les interventions psychosociales les plus efficaces comptent: la psychoéducation, la thérapie cognitivo-comportementale et l’apprentissage de stratégies de compensation (HSE, 2021, p. 51; J. J. S. Kooij, 2022, p. 194 ; Weibel et al., 2020). * National Institute for Health and Care Excellence (NICE guidelines); ADHS-AWMF S3 Leitlinien
  • Qui peut prescrire des médicaments aux personnes TDAH ?
    Tous les médecins peuvent prescrire des médicaments dans le cadre d’une prise en charge du TDAH au Luxembourg. Aucune formation ou autorisation spécifique n’est nécessaire, il suffit (pour les médicaments contrôlés) de se procurer le carnet de prescription à cet effet - mais tous les médecins ne se sentent pas à l'aise pour le faire. Toutefois, de nombreux médecins (notamment les généralistes) prolongeront volontiers une prescription existante lorsque le patient suit déjà un traitement et qu'il possède des rapports et/ou copies d'une prescription antérieure. Il est donc probablement utile de se renseigner à ce sujet auprès de son médecin traitant.
  • Quels sont les médicaments de première intention autorisés au Luxembourg ?
    Seul un traitement à base de stimulant est actuellement (2023) commercialisé au Luxembourg - le méthylphénidate, disponible sous les noms commerciaux comme Rilatine, Medikinet ou encore Concerta. D’autres stimulants tels que les amphétamines (Vyvanse/Elvanse, etc.), qui ne sont pas (encore) autorisés au Luxembourg pour les adultes, peuvent néanmoins être prescrits et obtenus dans des pharmacies frontalièress, par exemple en Belgique ou en Allemagne. Dans ce cas de figure, aucun remboursement de la part de la CNS ne sera possible. Il est également possible de se faire transcrire son ordonnance luxembourgeoise par son médecin traitant à l’étranger et de bénéficier ainsi du remboursement par sa mutuelle hors Grand-Duché.
  • Existe-t-il d’autres médicaments à part les stimulants ?
    En deuxième ou troisième intension, d’autres psychotropes comme certains antidépresseurs peuvent être proposés par votre médecin.
  • Les médicaments sont-ils remboursés ?
    Le méthylphénidate n'est remboursé par la CNS que pour les enfants ou les adultes dont le diagnostic a été posé et le traitement initié avant l'âge de 18 ans accompli. Les autres médicaments ne sont pas remboursés, ou le sont sous conditions. Nous recommandons de vous renseigner auprès de votre médecin ou directement auprès de votre mutuelle. Notons que certaines mutuelles complémentaires prennent en charge (au moins une partie) des frais de certains médicaments dont le méthylphénidate. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle complémentaire !
  • J'ai une autre question
    N'hésitez pas à nous contacter par e-mail si vous avez d'autres questions ou remarques. Merci pour votre soutien !
bottom of page